Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

samedi 9 juin 2012

Quatre soldats tués et cinq blessés en Kapsia

Au moins quatre soldats français ont été tués ce matin, lors d'une attaque contre un convoi militaire en Kapisa, vers 6h40, dans le district de Nijrab. C'est la police afghane qui a évoqué ce bilan, tandis que les talibans, eux, communiquaient sur un bilan de 12 morts, sans en préciser la nationalité. L'Elysée vient, à 11 heures de confirmer le bilan de quatre morts français et de cinq blessés, annonçant aussi que Jean-Yves Le Drian se rendra demain en Afghanistan. Les morts appartiennent au 40e régiment d'artillerie de Suippes et au groupement interarmées des actions civilo-militaires (GIACM) de Lyon. Cinq autres militaires ont été blessés, dont trois graves : le bilan pourrait donc encore s'alourdir. On n'a pas leurs unités d'origine. Ils ont tous été transportés au rôle III français de KAIA.
On n'a pas de précisions sur la nature de ce convoi : convoi logistique pour vider une FOB, convoi humanitaire (présence du GIACM), opération de niveau bataillon... Le communiqué diffusé par la DICOD, ellipitique, évoque une opération "en appui à l'amée nationale afghane".
Selon l'Elysée, une enquête est ouverte pour déterminer "les causes de ce drame". L'attaque aurait eu lieu dans un bazar.
A ce stade, l'EMA ne confirme pas ces informations en provenance d'Afghanistan. A cela trois explications vraisemblables dans l'ordre de hiérarchie : l'information est allée plus vite que l'information aux familles, la situation tactique n'est pas encore décantée. Et le niveau politique doit trouver le bon niveau d'expression, entre le "on vous l'avait bien dit"... et ceux qui diront, à juste titre, "on avait prévenu des risques de convois effectués dans l'urgence".
En tout état de cause, une telle attaque rappellera l'évidence : l'été, les insurgés ont tout pour eux, la zone verte, le moral, les renforts arrivant du Pakistan. Les Français, eux, sont désormais pris dans un calendrier qui les contraints à des modes d'actions évidents. Il faut vider les FOB, il n'y a qu'une seule route réellement praticable : ce blog l'avait déjà écrit, le travail des insurgés n'en est que facilité.
87 soldats français ont été tués en Afghanistan. Cinq soldats étaient déjà morts des suites d'un green on blue, à Gwan, en janvier 2012.
Rappelons que le mode opératoire du jour -attaque suicide à l'explosif- n'est pas une première : un OMLT français, Laurent Pican, avait ainsi été tué en 2007, et cinq autres soldats avaient aussi péri, le 13 juillet 2011, à Joybar (1). Les volontaires sont plus difficiles à trouver, parmi les Afghans, pour servir de kamikazes. C'est moins le cas pour ceux que les Afghans qualifient "d'Arabes"  et qui sont les insurgés étrangers au pays.

(1) d'autres attaques de ce type ont été sans doute évitées grâce à une série (au moins quatre) d'attaques préventives effectuées sur des usines à IED et voitures-suicides, en 2011.